.
Les entrées maritimes


Situation géographique

Dans la Manche, à quelque 20 km au large des côtes françaises du golfe de Saint-Malo, les îles Anglo-Normandes (en angl. Channel Islands) ou îles de la Manche constituent un archipel relié au Royaume-Uni (mais n'en faisant juridiquement pas partie). Cet archipel comprend les îles de Jersey, de Guernesey (Guernsey), d'Aurigny (Alderny), de Herm, de Jethou et de Sercq (Sark), ainsi que plusieurs îlots (Brecqhou, les Casquets, Lihou, les Minquiers, les Roches Douvres). L'ensemble de l'archipel couvre 194 km² pour une population d'environ 159 000 habitants répartis comme suit: 91.000 à Jersey (la plus grande île), 65.000 à Guernesey, 2.400 à Aurigny, 550 à Sercq et environ 60 à Herm et à Jethou.Ces îles ne sont pas françaises, ne font pas partie du Royaume-Uni, mais demeurent liées historiquement à la Normandie et à la Couronne d'Angleterre. Mentionnons que l'archipel de Chausey est, lui, français et reste placé sous la juridiction de la ville de Granville (République française) dont il est séparé par moins de 10 kilomètres.


Situation politique

Les îles Anglo-Normandes sont divisées en deux: le bailliage de Jersey et le bailliage de Guernesey, ce dernier incluant aussi sous sa juridiction les îles d'Aurigny/Alderny et de Sercq/Sark, ainsi que les dépendances que sont les îles de Herm et de Jethou. Les assemblées législatives de Jersey (ou États de Jersey) et de Guernesey (ou États de Guernesey) ont le droit exclusif de légiférer sur les affaires intérieures — y compris le prélèvement des impôts et des taxes — aux îles, mais le Home Office de Londres est responsable de la défense du territoire et des Affaires extérieures; dans la pratique, le gouvernement de chacune des îles est consulté avant tout accord international qui les impliquerait, notamment dans les traités concernant l'Union européenne. Il n’y a pas de parti politique dans les îles: les parlementaires sont élus à titre strictement personnel. Précisons que les deux bailliages, celui de Jersey et celui de Guernesey, constituent des entités politiques distinctes qui, en principe, n'ont pas de liens formels entre elles. Enfin, Jersey et Guernesey disposent de leur propre monnaie et de leur propre poste, mais acceptent au pair la livre anglaise. La Couronne britannique est représentée par un lieutenant-gouverneur et par un bailli tant à Jersey qu'à Guernesey.


La Poste

Avant l' établissement de la poste à Jersey et Guernesey, en 1794, le courrier était collecté par des marchants (commerçants) et acheminé par les capitaines des bateaux qui faisaient la liaison régulière entre les côtes anglaises ou françaises.
A leurs arrivées dans un port ils remettaient le courrier à la poste Anglaise ou Française qui y apposait leurs marques respectives.
Cette pratique est en vigueur de  1673 à 1850 et est donc restée même après l' installation de la poste dans les îles.

Lettre du 19 brumaire AN 11 (02-11-1802) acheminée part la firme GAULTIER
 de Guernesey à la poste de Saint Malo.
Cette dernière appose la griffe linéaire 34 St MALO et le port de 4 décimes, 
pour le trajet jusqu' a Renne, par la poste officielle.
Le port "privé" est de 1d pour le capitaine et de 1d  pour la firme 
(marque sur le bord supérieur de la lettre).
La firme Gaultier est installée à St Malo et s'occupe du transport maritime de marchandise
entre St Malo et les Iles Anglo-Normandes.
lettre du 25/06/1818 acheminée par la firme Louis BLAIZE et Fils, de Guernesey vers la France
Le bureau de poste de St Malo a apposé la griffe d' entrée COLONIES PAR ST MALO
ainsi que le port de 6 décimes pour Nantes
Lettre du 03/03/1828 acheminée par la firme COUTTS & Co de Jersey vers la France.
Le bureau de poste français a apposé la griffe d'entrée ANGLETERRE
et le port (18 décimes) pour Paris (cachet d' arrivé 07/03/1828)